CRÉATIONS PROPOSÉES À LA DIFFUSION
CALENDRIER DE CETTE CRÉATION

DE L'IMPOSSIBILITÉ | Archives

​Vendredi 12 mars 2010 — 21h  

Faculté de Bayonne (64)

C'est où et comment réserver ?

Lundi 8 février 2010 — 20h  

La chapelle du Grand T / Nantes (44)

C'est où et comment réserver ?

Jeudi 17 Décembre 2009 — 19h30  

Centre Culturel Ernest Lluch | San Sébastien (Espagne)

C'est où et comment réserver ?

Samedi 30 Mai 2009 — 18h30

Dans les grottes préhistoriques d’Isturitz (64)

C'est où et comment réserver ?

Jeudi 23 Octobre 2008 — 21h

Festival "Pour regarder sur les côtés"

La Centrifugeuse ​| Pau (64)

Les 8, 11 et 13 Mars 2008

Festival Un Printemps des poètes à Pau

Campus de Pau | Cinéma Le Méliès | Librairie Tonnet

C'est où et comment réserver ?

Please reload

LES PETITES FORMES

Appartements | Cafés | Librairies | Bibliothèques | Musées | Universités | Cinémas | Plein air

Les Petites Formes sont des pièces adaptables à tout type d’espace et techniquement autonomes. Les Petites Formes sont des mises en scène de textes contemporains combinant selon les propositions la danse, la vidéo et la musique live. Elles peuvent être déclamées (avec instruments acoustiques), sonorisées (type concerts de musique amplifiée) ou adressées par le biais d’un casque audio.

PARTENAIRES DE CETTE CRÉATION

La Cie Écrire un Mouvement est soutenue par :

La Ville de Pau, le Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques, le Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine, le Ministère de la Culture - DRAC Nouvelle Aquitaine.

Co-Productions & Soutiens :

La Centrifugeuse (Service Culturel de l’Université de Pau), L’école Supérieure des Arts et de la Communication (Pau), La Cumamovi (Pau).

En voir plus
En voir plus
DE L'IMPOSSIBILITÉ

D'ANTONIO GAMONEDA | Texte bilingue Français — Espagnol

Petite forme : 1h | Texte | Danse | Musique live

Je ne peux rien. Dire. Du tout. Je ne peux rien dire du tout de cette écriture-là. Parce qu’elle suspend ma pensée. Parce qu’elle déracine ma rationalité comme on arracherait une mauvaise dent. J’y entends la pulsation douloureuse du temps. J’y perçois les bouleversements les plus intimes, presque organiques, de l’être. Cette écriture semble comme tatouée lentement au fil de nos vies et sur nos propres peaux. On ne lit ni n’écoute la langue d’Antonio Gamoneda, on s’y expose. On l’éprouve par lèchements jusqu’à perdre connaissance, parce qu’il y a, tout à coup, non plus face à soi mais en soi, les fulgurances et les vulnérabilités du sens...

Thierry Escarmant

Antonio Gamoneda est une figure emblématique de la littérature européenne. D’une densité et d’une force exceptionnelle, son oeuvre s’est imposée malgré sa reconnaissance tardive comme l’une des plus importante de la poésie espagnole d’aujourd’hui.

L’ouvrage d’Antonio Gamoneda, paru aux éditions Fata Morgana, s’intitule "De l’impossibilité", dans une traduction d’Amélia Gamoneda et illustré par Jean-Louis Fauthoux. Une nouvelle édition augmentée est parue chez Arfuyen sous le titre "Clarté sans repos" dans une traduction de Jacques Ancet.

Mise en scène & Chorégraphie : Thierry Escarmant | Au texte : Fanny Avram, Léone Cats, Charley Rose | Composition & Interprétation musicale : Ryan Kernoa (Guitare), Frédéric Jouanlong (Voix), Charley Rose (Saxophone) | Habillage & Sonorisation : Stephan Krieger | Scénographie et Lumières : Thierry Escarmant | Captation et Montage vidéo : Marie Trolliet et Fabien Bouillaud — Mixage : Benoît Courribet |Et la participation exceptionnelle lors de la première version de cette création de Rasim Biyikli au piano et de Gilbert Traïna au texte | Photos : ©MathieuThomassin — Tous droits réservés.

Une première version de "De l’impossibilité" fut présentée en mai 2008 à l’issue d’un workshop avec les étudiants de l’École Supérieure des Arts et de la Communication de Pau au Théâtre de la Centrifugeuse ; une adaptation fut réalisée dans le cadre exceptionnel des Grottes préhistoriques d’Isturitz en Mai 2009 ; et la version définitive fut présentée en décembre 2009 au Centre Culturel Ernest Lluch à San Sébastien (Espagne).